Faut-il payer des impôts et des taxes si on gagne sur un site de casino en ligne au Canada ? Bonne nouvelle ! La réponse est NON. Jouer au casino et avoir la chance de gagner de l’argent n’est pas taxable au Canada. Les jeux de casino ne sont pas considérés comme une activité lucrative par le gouvernement Canadien. En fait, ces jeux étant basés sur le hasard, ils sont perçus comme une sorte de divertissement. Et pour gagner, il faut l’admettre, c’est une question de chance ou de hasard. C’est pour cette raison que le ministère canadien de l’économie ne taxe pas les gains réalisés au casino. C’est comme avec la loterie, lorsqu’un joueur chanceux gagne, il ne paie pas d’impôt. Ce constat a lieu d’être sur un casino en ligne ou tout casino local au Québec ou dans une autre province.

Qui paie des impôts au Canada avec les casinos ?

Comme dit précédemment, les joueurs ne paient pas d’impôts sur leurs gains au casino. Que ces gains aient été réalisés dans un land casino ou sur un site de casino au Québec ou ailleurs, tout gain est exempté de l’impôt. Les parties qui par contre doivent payer des impôts, et aussi des taxes, sont les casinos et leurs employés. En effet, les casinos canadiens sont taxés au même titre que les entreprises basées sur le sol Canadien. Bien évidemment, les dirigeants et employés des casinos canadiens payent aussi des impôts sur leurs revenus, ils n’ont pas de statut privilégié.

Pourquoi les gains de casino ne seront jamais taxés ?

À part le fait qu’un gain au casino est lié à la chance, il y a aussi une autre raison à la non-taxation sur les gains faits par des joueurs. Si l’État Canadien (ou Québécois) projetait de taxer les gains faits au casino, il devrait aussi accepter que les joueurs gagnants puissent déduire les pertes qu’ils ont eues durant leurs sessions de jeu, ainsi que tous les frais liés en relation (frais de transport, nuitées, food & beverage, etc.). Cette situation serait un casse-tête pour les contrôleurs fiscaux. Et en plus, cela nuirait à l’attractivité des casinos vis-à-vis des consommateurs. On l’aura compris, taxer les gains au casino ne serait ni bénéfique aux joueurs, ni aux casinos et à l’Etat Canadien. Pour ces raisons, la non-taxation des gains au casino est un fait, et nul projet de loi n’ira dans le sens d’une imposition fiscale en ce domaine.

Au Québec, ou dans une autre province ou territoire Canadien

Ne pas payer d’impôt sur les gains de casino est un acquis au Québec. La seule chose à faire du moment qu’un gain élevé a été réalisé est de le déclarer comme un capital sur sa déclaration fiscale. Lors de la rédaction des documents de l’impôt, le capital gagné ne doit pas être inscrit comme un revenu, mais un capital sur la fortune. Si vous habitez dans une autre région du Canada, le principe est le même qu’au Québec. Si vous habitez dans une province et que votre gain a été fait dans un casino d’une autre province, cela n’a pas d’impact. Quelle que soit la situation, il n’y a pas d’impôt à payer.

Lors de la déclaration d'impôt, les gains de casino ne sont pas taxables.

Tout fiscaliste sait ce genre de choses, et en tant que particulier, il est important de le savoir afin qu’aucune erreur ne soit faite lors de la déclaration fiscale. En pratique, il est évident que si vous avez gagné quelques milliers de dollars, voir même des dizaines de milliers, rien ne vous empêche de ne pas déclarer ce capital, surtout si vous vous êtes fait plaisir avec quelques dépenses et achats. Si vous avez des questions relatives à des gains de casino au Québec, vous pouvez vous adresse directement au service des finances du Québec. Chaque cas a ses particularités, et demander conseil est toujours recommandé, alors autant en profiter!

Une exception qui confirme la règle avec l’impôt

Il existe une exception avec l’impôt sur les gains faits au casino. Si un joueur professionnel du jeu vit de ses talents de parieur, il doit payer des impôts sur ses bénéfices. Dans ce cas, la déclaration fiscale se fait au même titre qu’un travailleur indépendant. Pour être sur ce créneau, le joueur doit vivre de ses activités de jeux d’argent. Il peut bien sûr aussi avoir un autre métier, mais du moment que ses revenus sont constants au casino, il est obligé de payer des impôts. Ce constat est le même pour tout type de jeux d’argent, que ce soit au casino, pour du poker, de la loterie, des paris ou encore du bingo.
 

Page mise à jour le 7 janvier 2020 by Publisher